Nos Jeux Traditionnels

Slide background
Slide background
Slide background

Configuration des jeux de Septembre à Juin


JEUX TRADITIONNELS

Salle des Jeux intérieure

• 4 Roulettes Anglaises / 5 € mise minimum

• 4 Black Jack / 10 € mise minimum

• 1 Bataille / 10 € mise minimum

TRADITIONAL GAMES

Gaming room

• 4 English Roulettes / 5 € minimum bet

• 4 Black Jack / 10 € minimum bet

• 1 Bataille / 10 € minimum bet

Configuration des jeux en Juillet et Août


JEUX TRADITIONNELS

Salle des Jeux intérieure

• 9 Roulettes Anglaises / 5 € mise minimum

• 9 Black Jack / 10 € mise minimum

• 2 Bataille / 10 € mise minimum

• 2 Punto Banco / 100 € mise minimum

• 2 Texas Hold'em / 250 € mise minimum

TRADITIONAL GAMES

Gaming room

• 9 English Roulettes / 5 € minimum bet

• 9 Black Jack / 10 € minimum bet

• 2 Bataille / 10 € minimum bet

• 2 Punto Banco / 100 € minimum bet

• 2 Texas Hold'em / 250 € minimum bet

ESPACE PRIVÉ (Ouverture à discrétion).

Roulettes Anglaise, Black Jack, Machine à sous...
Complément d'informations et renseignements auprès du responsable de salle ou par mail.

Slide background

LES REGLES DE JEUX


Games rules


Roulette Anglaise

La table comprend : Un plateau cylindrique fixe comprenant une couronnes de 37 numéros de 0 à 36 et le tapis avec au centre, un tableau présentant les 37 numéros destinés à recevoir les mises des numéros Pleins et autres formes de jeux. Le long du tableau se trouvent les emplacements des Chances Simples.

Le fonctionnement d'une de Roulette Anglaise :
- Chaque table fonctionne avec 2 employés.
- Un chef de table. Son rôle est de veiller à la bonne marche des opérations.
- 1 Croupier, toujours debout devant le cylindre.
Chaque joueur doit d'abord demander une couleur : Chaque table dispose de 7 couleurs différentes qui ne sont valables que sur cette table. Chacun aura donc ses propres jetons. Il en fixera la valeur pendant le change. La couleur attribuée sera représentée par un jeton affiché. Les mises mini et maxi sont toujours affichées à chaque table. Par définition, il n'y a que 7 joueurs assis qui pourront jouer les chances multiples sur le tapis, chacun avec sa couleur. Les jetons ou "valeurs" sont cependant acceptées aux chances simples pour les joueurs debout et sans couleur.

Avant le départ, le croupier annoncera : "Messieurs, faites vos Jeux".
Les joueurs sont assis d'un seul côté de la table, plus le retour en bout de table. L'autre côté est inaccessible.
En attendant le départ, les joueurs placent leurs mises eux-même, que ce soit sur les numéros pleins, les chances multiples ou les chances simples. Le croupier n'intervient qu'occasionnellement. Lorsque tout le monde a joué, le croupier va imprimer un mouvement de rotation au cylindre et enverra la bille dans le sens inverse, après l'annonce du "Rien ne va plus"aucune mise ne sera tolérée.
Lorsque la bille est immobilisée dans une des 37 cases, le croupier annonce le numéro sorti, ainsi que les trois groupes d'égalités auxquels il appartient, sauf s'il s'agit du Zéro. Les égalités sont Rouge ou Noir, Pair ou Impair, Manque ou Passe. Il signalera le chiffre sur le tapis en posant un "poids" sur l'emplacement du numéro sorti, par-dessus les mises, le cas échéant.
Le croupier ramasse d'abord toutes les mises perdantes : et pousse tous les jetons dans une "trieuse" électronique qui ressortira les jetons classés par par couleur.
Pendant ce temps, le croupier paie les mises gagnantes. Les litiges et réclamations sont assez rares, du fait des couleurs, mais il arrive qu'un joueur croit avoir joué tel numéro ou telle chance simple. La plupart du temps, le contrôle vidéo lui prouvera qu'il s'est trompé. Parfois, c'est le contraire.
Le rythme de la Roulette Anglaise est beaucoup plus rapide que celui de la Roulette Française.

Black Jack

Le croupier dispose de 6 paquets de cartes mélangées.
Avant que la distribution ne soit effectuée par le croupier, chaque joueur doit choisir le montant qu’il souhaite parier. On appelle ce montant de paris la mise. Une fois les mises placées, le croupier distribuera les cartes.

Le but du Black Jack est d’atteindre la somme 21 ou d’en être le plus proche possible en additionnant toutes les cartes reçues par le croupier. Le joueur peut gagner dans deux cas de figure. Si la main du joueur est égale à 21 ou si elle est plus élevée que celle du croupier en étant inférieure ou égale à 21. Si le montant total du joueur est égal à celui du croupier, chacun reprendra sa mise de départ.

Pour calculer la valeur d’une main, il faut additionner la valeur de chaque carte de la main. Pour les cartes de 2 à 10, chaque carte prend la valeur du chiffre inscrit dessus. Pour les figures (valet, dame et roi), la carte a une valeur égale à 10. L’as donne le choix d’être compté soit comme un 11 soit comme un 1 (ceci en fonction des autres cartes de votre main).

Lors de la première distribution, le joueur reçoit 2 cartes face découverte. Il lui sera possible de redemander autant de cartes qu’il le désire en prenant le risque de dépasser 21. Le croupier reçoit 1 carte, face découverte.

Une fois que les joueurs ont fini de jouer, le croupier tire 1 carte à la banque. Si la valeur de sa main est comprise entre 17 et 21, il doit « rester », c’est-à-dire qu’il ne peut plus reprendre de carte. Si la valeur est égale ou inférieure à 16, il doit continuer à prendre des cartes jusqu’à ce qu´il obtienne 17 ou plus. S´il dépasse 21, le joueur gagne.

Le joueur gagne la partie si la valeur totale de sa main est supérieure à la main du croupier tout en ne dépassant pas 21. Toutes les mains totalisant une valeur inférieure à celle du croupier sont perdantes. Les mains de valeur identique sont considérées comme une égalité ou un « push », et le joueur reprend sa mise de départ. Si le joueur obtient Black Jack (ce qui correspond à un 10 ou une figure avec un As), il remporte 1 fois et demie sa mise à moins que le croupier reçoive également un Black Jack. Dans ce cas-là, c’est un « push ».

Au cours du jeu, plusieurs options sont proposées au joueur :

Doubler
Le joueur, après avoir reçu ses deux premières cartes, peut « doubler ». Cette action permet de doubler la mise initiale et engendre la distribution d’une troisième carte face découverte. Par la suite, le joueur ne peut plus recevoir d’autres cartes.
Il est possible de doubler la mise uniquement lorsque le joueur reçoit ses deux premières cartes ou après avoir partagé son jeu.

Séparer
Un joueur peut décider de « séparer » sa main en deux mains distinctes lorsque les deux premières cartes reçues lors de la distribution ont la même dénomination. Cette action place automatique une mise sur chacune des deux mains. La mise est égale à celle initialement placée au début du jeu.
Le joueur, après avoir séparé une main, joue avec deux mains distinctes et il peut demander autant de carte qu’il le souhaite pour chacune de ses mains. Si le joueur partage deux As, un Black Jack sera considéré comme un simple 21. Si le croupier a également un 21, cela entrainera une égalité (« push »).

Assurance
Le joueur a la possibilité de prendre un pari avec « assurance » si la carte du croupier est un As. Cette option permet au joueur de s’assurer de ne pas perdre dans le cas où le croupier aurait une main contenant un 10 ou une figure (valet, dame ou roi) en plus de l’As découvert. Pour prendre une assurance, le joueur doit miser la moitié de sa mise initiale en plus.
Si le croupier a une main avec un AS et un 10, le joueur gagne 3 fois la mise de son Assurance. Ceci équivaut à gagner sa mise initiale plus l’assurance. Si la carte cachée du croupier a une valeur inférieure à 10, le joueur perd son pari d´assurance et la partie continue normalement.

« Push » ou « Egalité »
Lorsque le joueur et le croupier ont une main de valeur identique, il y a égalité. Personne n’est perdant, le joueur reprend sa mise initiale.

Punto Banco

Le punto banco est un jeu de cartes inspiré du baccara. Il aurait été inventé en Amérique du Sud ou au Mexique. C'est un jeu très prisé pour sa vitesse et pour sa simplicité. Le joueur de punto banco n'a effectivement rien à faire à part miser sur le ponte, la banque ou l'égalité.
Ce jeu est en fait un condensé du chemin de fer. Le croupier manipule pour le ponte et la banque. Le client place ses mises sur des emplacements définis et la partie commence. Un tableau de tirage conditionne le nombre de cartes sorties par l'employé (entre 4 et 6).
Contrairement aux autres jeux de baccara, les cartes utilisées sont sur modèle « américain » (avec les numéros écrits dessus).
Les cartes gardent leurs valeurs faciales. L'as valant 1 et les figures valant 0. Lorsque l'addition des cartes dépasse 10 points on ne compte plus les dizaines : 8+8 fait donc 6.

Le tableau de tirage entre en jeu pour les cartes de la banque.

Si « punto » ou « banco » ont un total de 8 ou 9 l'autre ne tire pas. Hors ce cas, le ponte tire jusqu'à 5 et s'arrête à 6.
Si le ponte a 6 ou 7, la banque tirera aussi à 5 et s'arrêtera à 6.
Enfin dans les autres cas, la banque tirera une carte en fonction de valeur nominale de la troisième carte du ponte et non du global.
Si la banque a 3 elle tirera sur n'importe quelle carte du ponte sauf 8.
Si la banque a 4 elle tirera si le ponte tire un 2, 3, 4, 5, 6, 7.
Si la banque a 5 elle tirera si le ponte tire un 4, 5, 6, 7.
Si la banque a 6 elle tirera si le ponte tire un 6, 7.

Une fois les cartes sorties, la banque procède au ramassage des pertes et au paiement des gains. Les mises du ponte sont payées à l'égalité, par contre celles de la banque sont payées à égalité moins 5 %. Dans les casinos on ne peut jouer la plupart du temps que par fraction de 20 euros. L'égalité se paie 8 pour 1 car elle sort beaucoup moins souvent.

La majeure partie du temps le punto banco est exploité avec un sabot de 6 paquets de cartes. Il peut aussi être à "deux tableaux" comme le baccara.

Les joueurs de punto banco ont l'habitude de noter les coups qui sont sortis de façon à jouer des séries de coups (ex: 7 ou 8 coups sur le punto à la suite).

La Bataille

But du jeu : opposé à la banque, le joueur doit avoir la carte la plus forte.

Avant de commencer la partie, le croupier mélange 1 jeux de 52 cartes, les fait couper par l’un des joueurs.
Pour que la partie commence, chaque joueur doit poser une mise devant lui.
Le joueur peut également mettre une mise sur « Egalité ». Ce pari est gagnant si la carte du joueur est égale à celle de la banque. Il est payé dix fois la mise.

Le croupier distribue une carte à chaque joueur et à la banque, face visible. Vous gagnez si votre carte est plus forte que celle de la banque, l’ordre de valeur des cartes de façon décroissante étant le suivant : as, roi, dame, valet, dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois et deux.

Quand la carte du joueur et celle de la banque sont identiques, il y a bataille. Le joueur a alors le choix entre deux options de jeu :
• Il peut abandonner et perd alors la moitié de sa mise.
• Il peut livrer bataille contre la banque et doit alors rajouter une mise égale à sa mise initiale.
Si le joueur décide de livrer bataille, le croupier brûle 3 cartes, lui distribue la suivante, brûle une autre carte et se sert.

Vous gagnez la bataille si votre carte est plus forte que celle de la banque. Vous récupérez alors tout ce qui se trouve sur votre case.
Attention, il ne peut jamais y avoir de deuxième bataille, en cas de 2ème égalité.

Scroll to Top